… page en cours de construction …

Vous trouverez ici les questions les plus fréquemment posées au sujet de nos disciplines.

Méditation de Pleine Conscience – Mindfulness

Quelle différence entre la relaxation et la méditation de pleine conscience ?

La relaxation a un objectif : celui de nous détendre, en installant un relâchement musculaire et en abaissant notre niveau de conscience proche du sommeil, avec des sensations le plus souvent agréables dans l’instant, sur les plans physique, émotionnel et mental.

La méditation de pleine conscience n’a pas d’objectif particulier : en méditant, nous posons une attention éveillée sur les expériences que nous sommes en train de vivre dans l’instant, qu’elles nous soient agréables, désagréables ou neutres. Au delà de la concentration, nous cultivons de précieuses aptitudes comme la bienveillance, l’ouverture, le non jugement, pour nous entraîner à permettre à nos expériences d’être ce qu’elles sont sans chercher à interférer, à les modifier. Un entraînement régulier à la pleine conscience peut faire émerger un profond sentiment de paix intérieure, de calme.

La pleine conscience a permet-elle de contrôler les pensées ?
L’entraînement à la méditation de pleine conscience n’a pas pour objectif de “contrôler” nos expériences. Nous nous entraînons au contraire à laisser les phénomènes  – pensées, sensations, émotions, perceptions externes – se déployer tels qu’ils sont. Nous reconnaissons nos fonctionnements automatiques tout en ayant le choix à chaque instant de poser notre attention dans une direction plutôt que de nous laisser happer par nos habitudes anciennes. Cet entraînement à “laisser-être” permet à notre mental de produire moins de pensées et de percevoir avec plus d’acuité les sensations corporelles, les émotions et les perceptions externes.. Les pensées désagréables deviennent des phénomènes parmi d’autres qui perdent de leur pouvoir sur nous.
La pleine conscience peut-elle aider à mieux gérer la douleur ?
Extrait d’une présentation d’Axel Beaugonin, instructeur de méditation à la pleine conscience.
Une étude publiée dans le Journal of Behavioral Medicine en novembre 2014 a porté sur 29 personnes dont 11 ont suivi un programme de mindfulness sur 8 semaines. Ces personnes souffraient toutes de douleurs chroniques, et avaient une prescription importante d’opioïdes.

Ce programme était orienté vers une meilleure acceptation ou gestion de la douleur, vers un renforcement des émotions positives, du sens de la vie et de ses récompenses.
Par exemple, les participants se concentraient intensément sur la vue, le son, l’odeur, le toucher des expériences plaisantes, et appréciaient les émotions positives qui en résultaient.

En fin de programme, les participants présentaient une activation plus importante du cerveau en présence de plaisirs naturels et sains. Et plus cette activation devenait importante, plus leur recours aux opioïdes se réduisait.

Il s’agit donc par la méditation de pleine conscience de réapprendre à profiter de la vie et de ses plaisirs, ce qui permet ainsi de diminuer ou de se passer des analgésiques.

Le programme MBSR est-il bon pour ma santé ?
Le programme MBSR a été validé scientifiquement comme complément efficace du traitement de nombreuses maladies physiques et psychologiques. Il améliore de façon significative les conditions de vie des patients.
Voici une liste non exhaustive des maladies pour lesquelles des effets positifs de MBSR ont été validés.

  • Anxiété (Hoge, Bui, Marques, Metcalf, Morris, Robinaugh, et. al., 2013)
  • Asthme (Pbert, Madison, Druker, Olendzki, Magner, Reed, et. al., 2012)
  • Cancer (Carlson, Doll, Stephen, Faris, Tamagawa, Drysdale, & Speca, 2013)
  • Douleur Chroniques (Reiner, Tibi, & Lipsitz, 2013)
  • Dépression (Chiesa & Serretti, 2011)
  • Diabètes (Hartmann, Kopf, Kircher, Faude-Lang, Djuric, Augstein, et. al., 2012)
  • Fibromyalgie (Schmidt, Grossman, Schwarzer, Jena, Naumann, & Walach, 2011)
  • HIV (Duncan, Moskowitz, Neilands, Dilworth, Hecht, & Johnson, 2012)
  • Hypertension (Hughes, Fresco, Myerscough, van Dulmen, Carlson, & Josephson, 2013)
  • Maladie cardiaque (Sullivan, Wood, Terry, Brantley, Charles, McGee, Johnson, et. al., 2009)
  • Troubles gastriques (Zernicke, Campbell, Blustein, Fung, Johnson, Bacon, & Carlson, 2013)
  • Troubles du sommeil (Andersen, Wurtzen, Steding-Jessen, Christensen, Andersen, Flyger, et. al., 2013)
  • Stress (Kearney, McDermott, Malte, Martinez, & Simpson, 2012)
Quelles différences entre les programmes MBSR et MBCT ?
La MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction) ou « Réduction du stress basée sur la pleine conscience » est le nom donné par Jon Kabat-Zinn au programme qu’il développe à la clinique de réduction du stress du centre hospitalier du Massachusetts depuis 1979, devenue maintenant le CFM, Center for Mindfulness in Medecine, Health Care, and Society.  Conçue initialement pour réduire le stress dû à la maladie, aux douleurs chroniques, aux traitements pénibles, cette méthode a contribué largement à l’amélioration de la qualité de vie de nombreux patients.  Plus de 22 000 personnes ont aujourd’hui suivi ce programme d’éducation au « prendre soin de soi ».

La MBCT (Mindfulness Based Cognitive Therapy) ou Thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la prévention des rechutes dépressives est un protocole de 8 séances de 2 heures chacune dont l’intérêt a été validé pour la prévention des rechutes dépressives chez des personnes ayant connu au moins trois épisodes dépressifs. On a montré un taux de rechute diminué de 50% et une durée entre les rechutes significativement allongé (Bondolfi et al, 2009). Il s’agit d’une thérapie de groupe basée sur le programme MBSR (Mindfulness Based Stress reduction program) de Jon Kabat Zinn et qui intègre des éléments de thérapie cognitive et comportementale pour la dépression.

Les formations à ces programmes sont différentes : pour en savoir plus sur la formation MBSR : http://www.association-mindfulness.org/formation-mbsr.php

pour en savoir plus sur la formation MBCT: http://www.association-mindfulness.org/formation-mbct.php

Quelle est la taille d'un groupe MBSR ?
La taille des groupes que j’accompagne varie généralement de 8 à 16 personnes (pour 20 à 40 aux USA, avec un ou deux instructeurs). Ce programme est avant tout expérientiel et prévoit à chaque séance des temps de partage sur les expériences vécues pendant les pratiques et sur l’intégration de la pratique dans les situations de la vie quotidienne. Regrouper un large échantillon d’humains dans une séance permet de réunir de nombreuses expériences humaines et de reconnaître plus aisément l’universalité de certains fonctionnements. Pour chaque séance, les partages se font tantôt en grand groupe, tant tôt en binômes ou trio afin que chacun puisse s’exprimer. Le joker est toujours là pour celui qui n’a pas envie de parler.
Combien de temps faut-il consacrer à la pleine conscience après le programme ?
La 8ème séance du programme c’est la vie !

Durant le programme, les participants s’entraînent au quotidien à la pratique formelle et informelle. Ils personnalisent peu à peu leur entraînement pour les aider à intégrer la pratique dans leur hygiène de vie. Le programme MBSR est une rampe de lancement qui initie le participant aux bases de la méditation.

La pleine conscience est-elle un concept bouddhiste ?
La pleine conscience est un concept de vie que l’on retrouve dans de nombreuses cultures et traditions. C’est une aptitude universelle, présente en chacun de nous. Aucune religion ne peut en décréter le monopole. Toutefois, la pleine conscience ou mindfulness est concept central dans le bouddhisme.

Le programme MBSR est un programme laïque, accessible à tous.

Qu'est ce que l'ADM ?
L’ ADM est l’Association pour le Développement de la Mindfulness.
Fondée en 2009, l’ADM a pour mission de diffuser et de promouvoir auprès du grand public toute action en lien avec la pleine conscience. L’ADM propose un annuaire professionnel des instructeurs MBSR et MBCT intervenants dans les 3 pays francophones européens ( Belgique, France et Suisse). Elle organise les formations qualifiantes à l’instruction des programmes MBSR et MBCT. Elle propose aussi régulièrement des retraites dirigées pars des enseignants seniors de renommée internationale.

Plus d’informations sur : http://www.association-mindfulness.org

Yoga et Yogathérapie

 

Ayurveda

(plus tard)

Sophrologie

(plus tard)

Qi gong

(plus tard)

Tai chi

(plus tard)

Acupuncture

(plus tard)

Méthode Feldenkrais

(plus tard)

MLC Méthode de libération des cuirasses

(plus tard)