Douce entrée dans l’hiver

with Pas de commentaire

Hiver_medecine-chinois

Hiver – Vers l’intériorisation 

L’hiver est là !

Le calendrier chinois marque l’entrée dans l’hiver au 7 novembre. En effet les saisons sont définies selon ce calendrier de manière à ce que leur milieu, leur apogée, coïncide avec le solstice ou l’équinoxe. Pour l’hiver, donc, le milieu de la saison sera le 21 décembre prochain, et nous sommes en hiver depuis quelques jours. Depuis le point d’équilibre yin/yang de l’équinoxe d’automne, le yang décroît, le yin croît, cela jusqu’au solstice d’hiver où il sera à son maximum.

Et alors ? Il va faire de plus en plus froid, de plus en plus nuit, et … quoi ?

L’approche de santé chinoise a plusieurs pistes de réflexion à nous fournir, dont je donne ci-dessous quelques exemples. .

Beatrice Ariaux qigongBéatrice Ariaux, co-fondatrice du centre Ô Cœur de l’Être.

Les qualités énergétiques de l’hiver

L’hiver est la saison de l’intériorisation. On voit dans la nature qu’après avoir livré ses fruits, la Terre ne produit plus durant cette saison : il y a peu de céréales, de fruits à cueillir. L’énergie de transformation de la Terre « se repose ». L’énergie de la végétation, des arbres par exemple, s’enfouit, et l’extérieur est dépouillé. Certains animaux vont se réfugier en lieu sûr pour hiberner.

Nous sommes donc dans une période où les qualités énergétiques du climat nous invitent à modifier notre rythme. 

Dans notre organisme aussi l’énergie a un mouvement d’intériorisation : elle va circuler plus en profondeur. Notre activité devrait suivre le même repli.

Hiberner ? Peut-être pas facile… Mais ralentir notre rythme devrait devenir une priorité.  

Dans la théorie des 5 transformations – que vous connaissez peut-être sous le nom de 5 éléments – l’hiver se rattache à l’Eau. L’Eau a pour caractéristique de descendre et de s’inflitrer pour retourner s’enfouir sous Terre, avant de jaillir sous forme d’une source. L’Hiver est la saison où l’on devrait se conformer à ce principe.

La civilisation chinoise nous enseigne qu’avant tout déploiement il y a une phase de contraction, qu’avant toute phase d’action il y a une phase d’inactivité, etc. Ce sont des éléments que l’on sait intuitivement, mais que l’on applique peut-être peu dans notre rythme de vie. Et bien l’hiver nous invite à cela : se donner du temps d’intériorisation avant « le jaillissement » du printemps.

L’hiver, c’est la saison du recueillement de la terre, son temps de méditation, de préparation.”.
Lionel Boisseau

 

 

 

Que faire, alors ? 

  1. couchez-vous tôt, levez-vous tard 😉
  2. rêvez, bayez aux corneilles, soyez dans la lune, dès que vous le pouvez
  3. lisez un de ces livres que vous avez empilé depuis des mois
  4. regardez le feu et écoutez des musiques qui « vous nourrissent »
  5. couvrez-vous bien (oui, ma grand-mère aussi, pourtant pas chinoise, me le disait aussi) et expliquez à vos ados que la mode qui consiste à exposer ses chevilles reviendra bien assez tôt au printemps
  6. mangez et buvez chaud (oui, ma grand-mère … (bis) )En un mot, accompagnez cette phase d’intériorisation que réclame votre organisme dans tous les aspects de la vie ou c’est possible

Des questions ? Contactez-moi