Vous trouverez ci-dessous une présentation de la Pleine conscience, ses bienfaits,  ainsi que les différents ateliers que le centre vous propose en 2018-2019 pour cultiver cette pratique au quotidien.

Télécharger la brochure 2018-2019

 

Qu’est-ce que la Pleine conscience ou « Mindfulness » ?

Beaucoup de nos souffrances viennent du fait que nous fonctionnons le plus souvent en pilotage automatique et que nous ne vivons pas dans le moment présent : nous anticipons un futur hypothétique, nous ruminons un passé qui est terminé, nous refusons une réalité présente en deça de nos attentes…

La méditation est la seule activité humaine par laquelle on cherche simplement à accepter là ou l’on est, ce que l’on est.
Jon Kabat-Zinn
La pratique de la Pleine Conscience – Mindfulness est un entraînement de la conscience, basé sur la méditation formelle et intégré dans nos actes du quotidien, qui consiste à cultiver l’art d’être présent à l’immédiateté de notre vie, en lâchant les histoires brodées par notre mental (autour du passé, du futur…) sans les amplifier. Cet entraînement de l’esprit à revenir sans cesse à l’expérience directe nous permet de nous libérer peu à peu de nos mécanismes automatiques à l’origine de notre mal-être et de vivre pleinement notre vie.

La Pleine conscience ou Mindfulness signifie « diriger son attention d’une certaine manière, c’est à dire délibérément, au moment présent, sans jugement de valeur« .
(Jon Kabat-Zinn, Où tu vas, tu es.)

Il ne s’agit pas seulement de ne pas juger, mais aussi de cultiver une attention ouverte et attentionnée pour l’expérience qui se présente, quelle qu’elle soit.

Cet entraînement de l’esprit nous invite à nous arrêter, à observer et à accueillir :

  • l’expérience que nous éprouvons dans l’instant : la respiration, les sensations corporelles, nos émotions, nos pensées qui vont et qui viennent, nos tendances à l’action, ce que nous voyons, ce que nous entendons…
  • sans filtre : nous prenons contact avec ce qui se manifeste, l’agréable comme le désagréable, en nous efforçant de ne pas choisir…
  • sans jugement de valeur : nous ne décidons pas si c’est bien ou mal, réussi ou raté, désirable ou non…
  • sans attente : nous laissons l’expérience émerger sans chercher quelque chose de précis, sans chercher à l’analyser, à la mettre en mot, à la contrôler, à l’orienter…

Méditation pleine conscienceCette aptitude à la pleine conscience est universelle, présente en chacun de nous. En la cultivant instant après instant, nous pouvons discerner les différents phénomènes émergeant dans notre conscience (pensées, sensations, émotions, tendances à l’action) et nous éclairer sur les interactions entre le corps et le mental, sur nos vieux fonctionnements et nos réactions automatiques qui nous emprisonnent depuis notre enfance. Nous réalisons que nous ne sommes pas nos pensées, nos émotions, nos sensations et que nous pouvons choisir d’établir une relation pacifiée à ces « évènements » internes, aussi désagréables soient-ils. Cet entraînement de l’esprit nous permet de nous libérer progressivement de nos automatismes pour poser de façon consciente des réponses appropriées face aux difficultés que nous rencontrons jour après jour.

En France, la Pleine conscience mindfulness fait l’objet de nombreux ouvrages, conférences, émissions dans les médias grâce notamment au médecin-psychiatre et psychothérapeute Christophe André.

Voir le documentaire Les 9 attitudes de la Pleine conscience décrites par Jon Kabat-Zinn (en anglais)

Les bienfaits de la Pleine conscience

Au cœur des pratiques méditatives orientales qui visent l’apaisement émotionnel et une vision plus juste du monde (les deux étant étroitement liés), la Pleine Conscience est devenue depuis plus de 30 ans un outil de soin grâce aux travaux d’éminents scientifiques qui ont mis en évidence ses mécanismes réparateurs et préventifs.

L’entraînement régulier à la pleine conscience permet à chaque être humain d’expérimenter une meilleure qualité de vie, une nouvelle qualité d’Être au quotidien :

  • mieux se connaître
  • vivre pleinement le moment présent
  • prendre soin de soi, développer ses capacités de guérison,
  • améliorer l’estime de soi et la confiance en soi,
  • cultiver ses aptitudes à la sérénité, à l’ouverture, l’empathie, l’écoute, l’amour bienveillant envers soi et envers les autres
  • recontacter ses valeurs et agir en cohérence avec celles-ci
  • se sentir plus libre et plus responsable.

Cet entraînement de la conscience est également une aide précieuse pour apprivoiser, réguler, mieux vivre certains troubles physiques et psychiques* comme :

  • le stress
  • les troubles émotionnels
  • l’anxiété et les ruminations mentales
  • les troubles du sommeil
  • les troubles cardiaques
  • les troubles alimentaires
  • l’hypertension artérielle
  • les troubles gastro-intestinaux inhérents au stress
  • les variations de l’humeur, l’irritabilité
  • la douleur (douleurs chroniques, acouphènes…)
  • la dépression et les récidives dépressives,
  • le burn-out
  • les difficultés dans la relation à l’autre (relations familiale, amicale, professionnelle…)
  • les difficultés à se poser, à ralentir…

* en complément des traitements médicaux et psychothérapeutiques conventionnels.

La diffusion de la Pleine conscience en Occident

C’est en 1979 que Jon Kabat-Zinn, docteur en biologie moléculaire et professeur émérite à la Faculté de Médecine du Massachussets (le célèbre MIT), pratiquant la méditation et le yoga de longue date, a élaboré le programme MBSR – Mindfulness-based stress

 reduction que l’on peut traduire plus précisément par programme de réduction des souffrances physique, émotionnelle et psychique par la pleine conscience.

Décrit dans l’ouvrage référence de Jon Kabat-Zinn “Full Catastrophe Living” (La pleine conscience au cœur de la tourmente”), ce programmeest une formation intensive à la méditation pleine conscience et à son intégration dans les défis et les situations de la v

ie quotidienne.

Depuis sa création, plus de 22.000 personnes ont effectué le programme MBSR et appris à utiliser leurs ressources intérieures et le

urs aptitudes à répondre plus plus efficacement au stress, la douleur et la maladie. Aujourd’hui, 5000

professionnels de santé l’intègrent dans leur démarche au quotidien. Il est diffusé dans plus de 700 cliniques et hôpitaux américains, dans les plus grandes facultés de médecine américaines (Stanford, Duke,

Harvard…) et proposé dans le monde entier, dans des secteurs aussi variés que l’éducation, la santé, le social, la création artistique.

En France, la Pleine conscience Mindfulness est introduite depuis 2005, largement relayée par le médecin psychiatre et psychothérapeute Christophe André.

Les fondements du programme MBSR

Le programme MBSR réunit des épistémologies et des pratiques de deux lignées distinctes jusqu’à récemment, toutes deux engagées dans l’investigation empirique, mais utilisant des méthodologies très différentes:
– d’une part celles de la science, de la médecine et de la psychologie
– d’autre part celles des traditions méditatives du bouddhisme, de leurs enseignements et pratiques, communément appelées le Dharma.

L’une des raisons pour laquelle le programme MBSR a été reconnu dans par les instances cliniques conventionnelles cliniques est que le Dharma est par essence universel.

La pratique de la pleine conscience, souvent évoquée comme étant «le cœur de la méditation bouddhiste » et étant principalement un entraînement systématique et un raffinement de l’attention et de la présence, de la compassion et de la sagesse, montre combien l’application du dharma est universelle.

Si le programme MBSR est en grande partie issue de la tradition bouddhiste, il est enseigné de façon laïque, sans référence religieuse.

La Pleine conscience et la recherche scientifique

Au cours des 35 dernières années, le programme MBSR et le programmes MBCT ont fait l’objet de protocoles de recherche qui ont mis en évidence leurs bienfaits thérapeutiques et donné lieu à des publications dans des revues scientifiques prestigieuses.

Des protocoles sont actuellement à l’étude ou en cours dans les pays francophones, rejoignant en cela les pays anglo-saxons déjà bien engagés dans cette voie.

Concernant le programme MBSR
Le programme MBSR a été validé scientifiquement comme complément efficace du traitement de nombreuses maladies physiques et psychologiques. Il améliore de façon significative les conditions de vie des patients.

De nombreuses études descriptives longitudinales ont montré l’efficacité du programme MBSR, notamment :

  • dans la réduction de la douleur et des symptômes secondaires à la douleur.
  • sur les comportements de patients qui présentent un large spectre de maladies accompagnées de douleurs chroniques.
  • sur la réduction de symptômes médicaux et psychologiques chez des patients/participants au programme qui présentent un large spectre de maladies chroniques sans douleur secondaires.

Des contrôles à long terme (actuellement sur une période de 4 ans) ont montré que le programme en 8 semaines continue de prodiguer ses bénéfices.
Voici une liste non exhaustive des maladies pour lesquelles des effets positifs de MBSR ont été validés avec les références des études correspondantes :

  • Anxiété (Hoge, Bui, Marques, Metcalf, Morris, Robinaugh, et. al., 2013)
  • Asthme (Pbert, Madison, Druker, Olendzki, Magner, Reed, et. al., 2012)
  • Cancer (Carlson, Doll, Stephen, Faris, Tamagawa, Drysdale, & Speca, 2013)
  • Douleur Chroniques (Reiner, Tibi, & Lipsitz, 2013)
  • Dépression (Chiesa & Serretti, 2011)
  • Diabètes (Hartmann, Kopf, Kircher, Faude-Lang, Djuric, Augstein, et. al., 2012)
  • Fibromyalgie (Schmidt, Grossman, Schwarzer, Jena, Naumann, & Walach, 2011)
  • HIV (Duncan, Moskowitz, Neilands, Dilworth, Hecht, & Johnson, 2012)
  • Hypertension (Hughes, Fresco, Myerscough, van Dulmen, Carlson, & Josephson, 2013)
  • Maladie cardiaque (Sullivan, Wood, Terry, Brantley, Charles, McGee, Johnson, et. al., 2009)
  • Troubles gastriques (Zernicke, Campbell, Blustein, Fung, Johnson, Bacon, & Carlson, 2013)
  • Troubles du sommeil (Andersen, Wurtzen, Steding-Jessen, Christensen, Andersen, Flyger, et. al., 2013)
  • Stress (Kearney, McDermott, Malte, Martinez, & Simpson, 2012)

De nombreuses études en neurosciences portent sur les changements structurels et fonctionnels du cerveau suite à un programme MBSR. Pour plus d’informations, suivez ce lien pour accéder au site du laboratoire en Neuroscience du Center for Mindfulness.

 

Concernant le programme MBCT

A la fin des années 1990, les psychologues cognitivistes Zindel Segal, Mark Williams et John Teasdale ont développé à partir du programme MBSR un protocole de 8 séances de 2h appelé Therapeutic Neuroscience Lab le programme MBCT (Mindfulness-based cognitive therapy) ou Thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la prévention des rechutes dépressives. Le protocole à l’origine destiné à un public ayant connu au mois un épisode dépressif intègre des éléments de thérapie cognitive et comportementale pour la dépression avec l’objectif spécifique de réduire le risque de récidive dépressive.
Des études montrent en effet qu’après un épisode dépressif, 50% des personnes connaissent un nouvel épisode dépressif et qu’après deux épisodes dépressifs, le risque de récidive s’élève à 70-80%.
Des études fiables ont validé l’intérêt de la MBCT pour la prévention des rechutes dépressives chez des personnes ayant connu au moins 3 épisodes dépressifs :
– un taux de rechute diminué de 50% et une durée entre les rechutes significativement allongé (Bondolfi et al, 2009).

Questions les plus fréquentes
Bibliographie

– De Jon Kabat-Zinn :
Où tu vas, tu es : apprendre à méditer pour se libérer du stress et des tensions profondes, Ed. J’ai lu.
L’éveil des sens, vivre l’instant présent grâce à la Pleine Conscience, Ed. Les arènes.
Méditer : 108 leçons de pleine conscience, Ed. Les arènes.
Article magazine Clés a méditation selon Jon Kabat-ZInn.

Après l’extase, la lessive de Jack Kornfield, Ed. Poche.

Mindfulness : apprivoiser le stress par la pleine conscience de Edel Maex, Ed. De Boeck.

Méditer jour après jour, 25 leçons pour vivre en pleine conscience de Christophe André, Ed. L’iconoclaste.

– De Thich Nhat Hanh :
Le miracle de la Pleine Conscience, Ed. J’ai lu.
La plénitude de l’instant, Ed. J’ai lu.

 

Votre intervenante : Stéphanie Maulay

Mon chemin de vie, mes voyages, mes pratiques de yoga et de méditation de pleine conscience initiées il y a une quinzaine d’années, m’ont naturellement incitée à explorer plus avant la Conscience, nos capacités de résilience et de guérison, les approches humanistes et transpersonnelles.

Je me présente plus amplement par ici…